Gastronomie: Un peu d’histoire de la Haute Cuisine Française

Gastronomie est le terme qui englobe tous les éléments qui gravitent autour de la nourriture, dès les ingrédients utilisés à la confection des plats, en passant par les aspects culturels qui leur sont associés, ainsi que les boissons.

La gastronomie de chaque pays (et toutes ses variantes régionales) constitue un véritable patrimoine culturel, qui doit être préservé. La cuisine française est considérée par beaucoup des personnes comme l’origine de toutes les autres cuisines du monde. Aujourd’hui, nous allons parler de l’émergence de cette réputation mondialement reconnue.

 

La gastronomie médiévale

D’un point de vue historique, c’est au cours du Moyen Âge que la cuisine française a commencé à se distinguer. Dans une époque marquée par de longues périodes d’abstinence et de jeûne, occasionnellement, des vrais banquets étaient servis. Les repas opulents étaient réservés à la noblesse et au clergé. Ils ont marqué plus par l’abondance que par le raffinement.

À ce moment-là, en partageant un repas, il n’y avait pas d’habitude d’utiliser des assiettes et des couverts individuels. Les aliments était servie, d’une seule fois et en quantité, en étant mangée à la main et sans aucune cérémonie.

 

L’origine de la Haute Cuisine Française

C’est sous le règne de Louis XIV (le célèbre roi soleil) que la gastronomie française vit une période remarquable et décisive. Ce monarque, connu pour ses extravagances dans des divers domaines, met en œuvre un ensemble de forts changements gastronomiques. Au cours de son long règne, qui a duré quelques impressionnants 72 ans, il y a eu une énorme évolution à plusieurs niveaux.

Les aliments et leur combinaison, ainsi que la manière pour les servir et consommer, se sont complètement transformées. Les repas à la cour deviennent de véritables repas d’élégance, avec un soin sans précédent dans la présentation des plats. L’utilisation individuelle d’assiettes et de couverts a également été diffusée et le concept d’étiquette est né.

Une autre innovation importante, apparue dans la gastronomie française, a été de diviser le repas en plusieurs étapes. De cette manière, on a accordé plus de temps à chacun d’eux pour qu’il soit apprécié de toutes les manières.

La Haute Cuisine Française est ainsi devenue comme une expérience complète et soignée, avec une grande attention portée aux détails. Ce degré de raffinement sous la forme de cuisine, du dressage de l’assiette et de consommation, s’est rapidement répandu dans le reste de l’Europe.

 

Une nouvelle palette de saveurs

Également au niveau des assaisonnements, tout a changé. Jusqu’au milieu du dix-septième siècle, le sucre et les épices étaient utilisés à la cour dans toutes sortes de plats. Les viandes et les poissons étaient abondamment enveloppés dans un mélange d’assaisonnements, sans aucun souci en ce qui concerne les saveurs. Le résultat était un mélange de goût fort, à la fois sucré et épicé, difficile à imaginer aujourd’hui.

Les épices étaient très chères à l’époque, elles étaient extrêmement rares et provenaient de régions éloignées. Son utilisation dans la cuisine, en grande quantité, était considérée comme un signe de luxe et de richesse.

Avec un intérêt croissant pour les produits frais et les saveurs agréables, les épices ont été remplacées par des herbes aromatiques. Le romarin, le thym, le laurier et l’estragon (parmi beaucoup d’autres) ont ouvert une nouvelle palette d’arômes et de saveurs. Ce changement, simple mais important, représentait une innovation importante tout au long de l’ère culinaire. Pour la première fois depuis longtemps, l’accent a été mis sur les saveurs naturelles des aliments au lieu de vouloir les masquer.

 

La révolution dans la cuisine

Les cuisiniers de cette époque ont été de véritables pionniers dans l’élaboration de nouvelles recettes et la combinaison de saveurs. C’est dans cette période unique de la gastronomie française que de nouvelles techniques et approches ont vu le jour, même dans le choix des ingrédients. Le sucre était réservé à la confiserie et à l’utilisation d’œufs, de lait et de crème est augmenté.

Le fameux roux, qui continue de faire partie des recettes de notre époque, a été inventé dans cette époque. Il consiste dans une simple combinaison de beurre et de farine, encore largement utilisée aujourd’hui pour épaissir les sauces.

Les bouillons sont apparus, cuits lentement avec différents types de viande et aromatisés aux herbes. Aussi les fruits et les légumes sont arrivés à la table en quantités non publiées jusque-là. En quelques années, il y a eu une véritable révolution entre les cuisines et les salles de fête et de banquet.

 

À Costa Verde, nous nous intéressons au développement de collections de porcelaine qui correspondent aux dernières tendances de la gastronomie mondiale. Cependant, nous rendons hommage aux débuts de l’histoire gastronomique et au patrimoine qui est arrivé à nos jours.

Suivez-nous sur ce voyage! Nous continuerons à vous donner une note des plus grandes avancées gastronomiques, dès les temps anciens aux temps modernes.

 


 

Abonnez-vous à notre blog !